Game

Atelier d'architecture GAME

Architectes EPFL

A
architectes epfl à Martignyatelier d'architecture Game Martigny

Atelier
GAME

Lors de la conception d’un projet, afin d’être à même de répondre à des contextes très différents, de la plaine à la montagne, de la ville au village, avec des variations d’échelle et de programme, la réflexion s’ancre dans une thématique en relation avec le territoire, avec les territoires, dans leur particularité, leur identité, leur histoire,…

Le premier facteur de réflexion est ainsi basé sur le contexte, véritable substrat pour le projet qui s’y implante. Le projet s’adapte en fonction de l’endroit, il chercher à relever – ou parfois à révéler – le potentiel d’un lieu, il se laisse guider par sa poétique, son échelle, sa dimension ou réagit à sa brutalité ou à son apathie ; mais surtout, il ne naît pas ex nihilo d’une volonté architecturale a priori.
L’architecture s’imprègne de l’ « esprit du lieu », qui lui fournit alors ses règles de syntaxe. Pour trouver un équilibre entre les fondements du lieu et les prémices du programme, trois approches se dessinent a posteriori : les projets tissent des liens avec le contexte par l’empreinte, la substance ou la cohésion. Les différentes réalisations et projets du bureau GAME se regroupent ainsi dans ce manifeste à trois volets, sorte de triptyque architectural.
Atelier d'architecture Game - empreinteAtelier architecture Game Martigny - empreinteAtelier d'architecture Game - empreinte

L'empreinte Dans un lieu vierge, préservé, ou sans accroche, ou encore dans un lieu dont les nuisances, le manque de cohérence ou l’impermanence nécessitent de s’en abstraire, voire de s’en défaire complètement, les projets s’expriment par un geste franc, radical. Ils marquent le lieu de leur identité forte, parfois même emblématique.

Pavillon / Fol’terres Pavillon / Fol’terres
Atelier architecture Game Martigny - substance

La substance Dans un lieu marqué des traces du temps, empreint d’histoire et de permanence, dans un lieu dont la mémoire est encore vive ou la résonance culturelle forte, les projets cherchent à en révéler l’essence, en se la réappropriant pour répondre aux nouveaux besoins, dans un respect des formes fixées dans le temps par la tradition. Ils s’inscrivent dans une volonté de continuité, sans tomber dans la muséification ou l’adoration aveugle, sans figer le lieu dans son passé. Le geste consiste presque essentiellement à gratter la couche superficielle qui empêche une lecture claire du lieu, pour lui (re)donner toute sa consistance.

Maison / Boson Maison / Boson
Atelier architecture Game Martigny - substanceAtelier architecture Game Martigny - substanceAtelier architecture Game Martigny - cohésion

La cohésion Dans un lieu multiforme, urbain, rural, périphérique, dominant ou effacé, dans un lieu dans lequel se confrontent déjà plusieurs échelles et plusieurs programmes, dans un lieu où des contraintes variés se croisent, les projets cherchent à composer avec l’existant, sans volonté de s’imposer. Par un geste de conciliation, ils amènent une cohésion entre des éléments disparates, préservent l’ordre établi, ou restructurent des lieux négligés ou hétéroclites.

Ecole / Professionnelle Ecole / Professionnelle
Associés
  • Michaël Darbellay Architecte diplômé EPFL 2004 | membre SIA
  • Nicolas Meilland Architecte diplômé EPFL 1996 | membre SIA
  • Stéphane Schers Architecte diplômé EPFL 2005
Team
  • Valérie Cina Architecte diplômée EPFL 2014
  • Yvan Métrailler Architecte diplômé HES 2014
  • Pranvera Chappaz Architecte diplômée EPFL en 2015
  • Thierry Morand Dessinateur en bâtiment diplômé en 2015
  • Gloria Benitez Dessinatrice en bâtiment diplômée en 2016
  • Quentin Fournier Apprenti dessinateur en bâtiment
  • Chantal Wyss Secrétaire
Vertical Studio